En réponse aux attaques mensongères de la ville de Bagnolet, le Théâtre du Corps Pietragalla Derouault rétablit les faits.

 Danser, c’est résister


Par décision unilatérale, le maire de Bagnolet Toni Di Martino souhaite expulser le Théâtre du Corps Pietragalla – Derouault et ses artistes de son lieu de travail.

 

  • Un acte politique lourd de conséquences

Cet acte démontre le mépris que le nouveau maire porte à la culture et à la danse en particulier. Cette tentative de suppression de l’outil de travail de la compagnie montre la volonté de nuire à son activité.


Dans le contexte actuel de pénurie d’équipements et de studios de danse en Ile-de- France, la disparition de ce lieu d’accueil d’artistes et de transmission est d’autant plus choquante.

 

  • Un lieu réhabilité par le Théâtre du Corps sur ses fonds propres

La compagnie a réhabilité ce local laissé à l’abandon en 2008 en investissant sur ses fonds propres à hauteur de 200 000 euros avec le soutien de la région Ile-de-France en accord avec l’ancien Maire (PCF), Marc Everbecq.

 

  • La compagnie occupe des lieux en toute légalité en application du statut des baux commerciaux

Le maire de Bagnolet prétend que la compagnie occupe les lieux sans droits ni titres depuis le 7 septembre 2014, ce qui est parfaitement erroné. En effet, comme la compagnie l’a maintes fois expliqué à la mairie de Bagnolet, la convention qui les lie sur les locaux en cause ne peut être qualifiée de convention d’occupation précaire à défaut pour la mairie de Bagnolet de justifier d’un motif objectif de précarité. Il s’agit au contraire d’un bail commercial qui a pris effet en 2008 pour venir à échéance neuf ans plus tard soit en 2017.


En outre, la compagnie a toujours veillé à payer régulièrement le loyer et des charges locatives conformément aux appels de fonds émanant de la trésorerie publique de la ville de Bagnolet.


Ainsi, la compagnie bénéficie d’un titre régulier d’occupation jusqu’en 2017 n’en déplaise à la commune de Bagnolet qui ne peut prétendre à la libération des locaux de manière unilatérale et en méconnaissance des droits de la compagnie.
A cet égard, la mairie de Bagnolet prétend de manière parfaitement fallacieuse que la compagnie lui aurait réclamé la somme de 220.000 euros pour quitter les locaux litigieux, ce qu’elle n’a jamais fait.


De manière générale, la mairie de Bagnolet feint visiblement de ne pas comprendre qu’elle se trouve dans un rapport de droit privé, et n’a de cesse de porter ce débat sur la place publique.


Marie-Claude PIETRAGALLA et Julien DEROUAULT font ainsi l’amer constat que « le maire de Bagnolet tient des propos mensongers tendant à déformer la réalité des relations contractuelles entre la commune de Bagnolet et notre compagnie, nous nous réservons donc la possibilité de porter une action en justice sur ces propos »

 

  • Le mépris et le mensonge ne font pas une politique.

Le maire a refusé toute discussion avec la compagnie et décliné tout rendez-vous proposé par la région Ile -de -France pour trouver des solutions au conflit. La calomnie sur des chiffres hypothétiques est consternante de la part d’une mairie.


« Que des artistes puissent être poursuivis en justice et expulsés des lieux qu’ils ont créés au sein d’une municipalité, montre à quel point la situation et la place de l’artiste sont remis en cause dans notre pays. L’intérêt général n’est pas la somme d’intérêts particuliers et il est de notre devoir d’artiste d’alerter sur le comportement irrespectueux et violent de la politique d’une ville et de son maire. »

 

Marie-Claude Pietragalla et Julien Derouault



 

SAISON 2015/2016

Être ou paraître au Festivall Off d'Avignon 2015

Etre ou paraitre photo Pascal Elliott

THEATRE LE CHIEN QUI FUME du 4 au 26 juillet 2015 à 22h30 - réservations 04 90 25 25 87

Mise en scène Marie-Claude Pietragalla - Chorégraphie Marie-Claude Pietragalla et Julien Derouault

Textes de Louis Aragon et William Shakespeare
Poésie et danse Julien Derouault - Création musicale Yannaël Quenel

 

Julien Derouault, cet acteur qui danse incarne un personnage qui questionne sa vie d’artiste, un noctambule éclairé, roi d’un soir, révélé par la poésie d’Aragon et les textes de Shakespeare.

 

" On reste bouche bée, stupéfait par tant d’inventions, épuisé par tant de virtuosité. Quel artiste! " Classica 2014

Plus d'info Réservations

 

Je t'ai rencontré par hasard aux Folies Bergère

Je t'ai rencontre par hasard photo Pascal Elliott
Après le succès de M. & Mme Rêve, le Théâtre du Corps Pietragalla - Derouault présente sa nouvelle création Je t'ai rencontré par hasard.

 

Les deux chorégraphes poursuivent leur collaboration originale et créative en questionnant la relation entre un homme et une femme, la rencontre de deux solitudes.

 

Chorégraphie, mise en scène et interprétation Marie-Claude Pietragalla et Julien Derouault

 

A Paris et en tournée dans toute la France.

 

Plus d'info Réservations


Je t'ai rencontrée par hasard

NOUVELLE
CREATION

Plus d'info

Un spectacle sur le présent, la durée et le mouvement des sentiments. Un voyage intime et universel à travers ce qui constitue le lien amoureux, l'état de grâce qu'est l'expérience de ce choc.

Chorégraphie, mise en scène
et interprétation Marie-Claude Pietragalla et julien Derouault.


M. & Mme Rêve

Danse
et 3D

Plus d'info

Ce spectacle événement du Théâtre du Corps Pietragalla-Derouault en coproduction avec Dassault Systèmes et ses technologies d’expérience 3D est librement inspiré de l’œuvre d’Eugène Ionesco. L’extraordinaire aventure de M. & Mme Rêve plonge le spectateur dans un monde où les frontières entre le réel et le virtuel disparaissent.


Les Chaises?

Succès Festival Off
Avignon 2014

Plus d'info

Une relecture par la danse et le théâtre d’une des pièces les plus emblématiques du théâtre de l’absurde d'Eugène Ionesco.

"Régal de non-sens, cette comédie ballet dit de belle manière et au-delà de l’humour absurde, la tendresse écorchée de Ionesco."
Dauphiné libéré


Le Théâtre du Corps fête ses 10 ans en 2015

 

Danser, c’est s’interroger, c’est aller au plus profond de soi…


La collaboration entre Marie-Claude Pietragalla et Julien Derouault s’appuie sur une synergie permanente, à la fois entre eux, mais aussi avec les interprètes de leurs spectacles.

 

Leur travail chorégraphique pose un double regard sur le monde: réel et fantasmé, masculin et féminin, abrupt et poétique, libre et structuré, drôle et dramatique. Il questionne l’humain et son rapport à l’imaginaire et à l’inconscient à travers le corps.

 

Plus d'info

A propos

Le Théâtre du Corps Pietragalla-Derouault est soutenu par la DRAC Île-de-France au titre de l'aide à la compagnie chorégraphique.

DRAC

 

Sitemap

Boutique

Notre boutique en ligne Esprit Scène propose des DVD, CD, des joggings, guêtres et T-shirts.

Vous pouvez aussi commander les programmes de salle des spectacles passés et courants.

Esprit Scène

Nous contacter

Suivez nous sur Instagram Copyright © 2015 Le Théâtre du Corps tous droits réservés - Photographies Copyright © Pascal Elliott tous droits réservés